Aller au contenu principal

 

 

Table ronde

Protocole du vivant

08.06 à 16h30


 

Ilona Tikvicki
Ilona Tikvicki
Ilona Tikvicki
 
Ilona Tikvicki part du constat d’une profonde modification des fonctions cognitives dans la culture numérique pour en exploiter le potentiel poétique et formel. Confronté à des flux d’informations, à l’émergence d’écritures inédites et à de nouvelles formes d’interactions, le sujet contemporain, sollicité à l’excès, subirait une crise de ses processus de représentation à laquelle l’artiste cherche à répondre. Elle aperçoit dans la nouvelle condition technologique de l’humanité l’expérience d’un nivellement des réalités mathématiques, sociales, physiques et virtuelles, dont sa créativité peut tirer profit, en en croisant les imaginaires, les modes de lecture et les références théoriques.
Cette pensée globale et réticulaire multiplie en effet les opportunités d’associations par sérendipité, par découverte accidentelle, ou au contraire de corrélations logiques dont «Les nouveaux objets et les évocations» s’approprie précisément le bénéfice plastique et sémantique.
Pour son exposition au centre d’art APONIA, Ilona Tikvicki réunit une partie des données qu’elle collecte depuis des années sur les Internets ou dans l’environnement réel. Sa démarche cherche à indexer par le fragment un monde en constante mutation, comme à organiser la rencontre fortuite entre des imaginaires collectifs, les travaux d’autres artistes et des objets culturels épars, répondant à un principe de libre réappropriation.
Par la présentation de ces oeuvres possibles, restées à l’état de projets, et d’autres effectivement produites, Ilona Tikvicki met en tension réel et virtuel au sein du processus créatif, ouvrant un vaste champ d’évocation qui constitue le véritable sujet de l’exposition. La déconstruction de ces mécanismes de symbolisation, qui conditionnent la conception comme la réception d’une oeuvre, n’incite que mieux le public à réfléchir à ses propres réseaux de significations, à ce à quoi une image, un mot, une sculpture, un dessin l’invite à penser. A travers une plasticité minimaliste, propice à projections, Ilona Tikvicki, figure le mouvement d’une interprétation artistique de ces nouvelles données numériques, de ces nouveaux matériaux, qui (re)composent le paysage sensible contemporain.
Introduisant les thèses de la biologie matérialiste dans le champ de l’art conceptuel, la plasticienne travaille autant les objets concrets que leurs objectivations abstraites.
L’index et le catalogue, projet initié en 2012, est un répertoire in progress qui présente un extrait de ces bases d’oeuvres à actualiser. Ces données iconographiques et verbales, collectées et assemblées de manière semi aléatoire, agissent comme des accroches du processus créatif, des matériaux prêts à être conçus. Un second corps d’oeuvres, des sculptures minimalistes, pour certaines réalisées in situ, en présente des concrétisations possibles. Ilona Tikvicki démontre ici toute sa sensibilité à la matière, à la diversité des matériaux et à la forme concrète. Les Fuzzy Drawings, expérimentations graphiques, s’inspirent du concept de percolation, utilisé en sciences physiques, sociales et mathématiques, qu’elle mobilise pour figurer par le flou les mouvements de masse des révolutions arabes, tentant de modéliser le passage de l’individuel au collectif, du local au global, du chaos à l’organisé.
Florian Gaité

APONIA
t +33 ( 01) 49 30 57 29

06 20 49 36 90

Contact : aponia@wanadoo.fr
www.aponia.fr

Samedi _ Dimanche
de 15h à 19h
Les autres jours
sur rendez-vous

Nos locaux sont accessibles aux personnes à mobilité réduite
Accès _ RER A : Noisy le Grand Mont d'est
RER E : Villiers/Marne
Autoroute A4 : Sortie n° 8 Villiers sur Marne/centres commerciaux